biography  

 
  • Biographie
  • Festivals
  • Films
  • Livres
  • Theatre
  • Les paroles de la chanson
  • Slavic angel (septembre 2006)
  •  

     Biographie
    Il y a deux décennies que VLADO KRESLIN est au centre de la scene musicale populaire slovene, tandis qu'au cours de ces dernieres années, il a atteint le sommet de sa créativité et de sa popularité.

    Il a commencé sa carriere comme chanteur dans des groupes de rock (Martin Krpan), perçant progressivement comme auteur de nombreuses chansons inoubliables. En parallele, il a effectué un retour progressif vers ses origines, puisant dans l'énergie créative de l'héritage musical de Prekmurje, sa région natale. En se produisant avec Beltin{ka banda - un groupe de chanteurs et musiciens folk de Prekmurje, tous âgés de plus de soixante-dix ans (le membre du groupe le plus vieux, le contrebassiste Jou`ek était né en 1905), Kreslin a enrichi son répertoire avec des chansons folk de sa région.

    Dans le meme temps, Vlado Kreslin réunit un certain nombre de jeunes musiciens dans le groupe Mali Bogovi (Petits dieux), et joue avec eux des arrangements plus rock avec une touche du plat pays de Prekmurje. Les membres du groupe Mali Bogovi se joignent souvent a ceux de Beltin{ka banda sur la scene, la musique constituant alors un pont entre les générations, autant sur la scene que dans le public.

    Avec ce mélange de "musiques du monde" et de ses propres chansons, Kreslin a conquis plusieurs générations de Slovenes.

    La naissance de sa fille et la perte de son ami ont inspiré la musique du CD Pikapolonica (Coccinelle).

    En automne 1998, il sort un album tout a fait particulier. Le CD MUSIKA est un voyage ethnique avec une musique de sept origines ethniques différentes: Prekmurje, Gorenjska et l'Istrie en Slovénie, Me|imurje en Croatie, Sevdalinke en Bosnie, la musique gitane de toute l'Europe du Sud-Est et meme du blues américain! Toutes ces musiques ont été jouées avec des artistes d'origine, qui furent préalablement invités aux différents concerts de Vlado au fil des ans. La sortie du CD a été suivi d'énormes concerts a Cankarjev Dom a Ljubljana, a la fin novembre. Le premier concert ayant affiché complet, un deuxieme concert a eu lieu, affichant complet a nouveau! Le concert a été enregistré par TV Slovenija.

    En 1998, Vlado a fait des tournées en Australie, en Argentine et en Uruguay; c'est également a cette époque qu'il fit sa premiere tournée avec Hans Theessink (Graham McDonald / Canberra Times). En octobre de la meme année, Janez Kociper, le violoniste de Beltinska banda, âgé de 89 ans, meurt.

    1999

    Vlado fait une tournée en Slovénie avec Allan Taylor et en Dalmatie avec Sean Cannon des Dubliners, dario Marusic, Lidija Bajuk et Tamara Obrovac. En juillet, il ouvre R.E.M. avec les Mali Bogovi a Koper, et, accompagné de Beltinska banda, il partage la scene avec Oysterband au Festival Folkest en Italie.
    Il donne des concerts a Sarajevo, Skopje, Bratislava et Geneve.

    Il publie deux nouveaux livres:
    Besedila pesmi: les chansons de Vlado traduites en anglais, italien et allemand.
    Pesmarica: livret comprenant les 38 chansons les plus populaires de Vlado.

    En fin d'année, a quelques jours de ses 95 ans, Joze Kociper, le contrebassiste de Beltinska banda, meurt.

    2000

    Le groupe américain The Walkabouts a enregistré sa propre version d'une chanson écrite par Vlado Kreslin et Miro Tomassini. La chanson "Tista crna kitara" (Cette guitare noire) est interprété en anglais sur le nouvel album des Walkabouts "The Train Leaves At Eight".

     Festivals
    1989

    Donau Rock, Wiener Neustadt, 2-3 juillet
    - Martin Krpan
    (Wolfgang Ambros, Elan, Udo Lindenberg, Leb i sol, Edda )

    1993

    Stimmen über die Grenzen, Mistelbach, 19 juin
    - Vlado Kreslin et le groupe Beltinška banda
    (Broadlahn, Iva Bittova, Greetje Bijma, Gil Scott Heron )

    Ajudem Bosnia, Barcelona, 24 juin
    - Vlado Kreslin et Žiga Golob
    (Orquestra Nacional de Cambra d'Andorra, Electrica Dharma, Lluis Llach, Maria del Mar Bonet, Alen Islamoviæ, Dino Merlin, Pep Sala, Ai Ai Ai )

    1995

    All different all equal, Strassbourg, juillet
    - Vlado Kreslin et le groupe Mali bogovi

    WOMEX, Brussels, 19-22 octobre
    - Vlado Kreslin et le groupe Beltinška banda
    (Klezmatics, Koèani orkestar, NG La banda, Kevin Burke's open house, Balanescu Quartet, Clarence 'Gatemouth' Brown with Gate's Express, Njava)

    1997

    En décembre, Vlado fut invité a l'ouverture du Centre de la Musique a Mostar, sponsorisé par Pavarotti et l'organisation War Child. Pavarotti, Bono, Brian Eno, Zuchero, Bianca Jagger faisaient également partie des invités.

    1998

    Ethno Ambient Live, Zagreb, 22 juillet
    - Vlado Kreslin et le groupe Beltinška banda
    (Allan Taylor, Lidija Bajuk, Dunja Knebl, Cinkuši, Legen)

    1999

    Festival LENT'99, Grande scene, Maribor, 26 juin
    - Vlado Kreslin avec: Beltinška banda, Canticum, Miha Dovžan, Postavkova dekleta, Istrski muzikanti

    FOLKEST, Udine, 2-25 juillet
    - Vlado Kreslin et le groupe Beltinška banda
    (Oysterband, Jethro Tull, Mike Oldfield, James taylor, Bill Wyman & the Rhythm Kings, Whisky Priests, Vladimir Denissenkov..)

    47. International Summer Festival 99, Ljubljana, 25 aout
    - Vlado Kreslin, Mali bogovi et Beltinška banda

    2000

    Donauinsel, Wien, 22 juin
    - Vlado Kreslin et Beltinška banda (Donovan, Hans Theessink, Arlo Guthrie..)

    International folk festival Zagreb, 25 juillet
    - Vlado Kreslin

    Bardentreffen, Nürnberg, 28-30 juillet
    - Vlado Kreslin (Allan Taylor, Khaled, Taj Mahal..)

    Ethno Ambient Live, Solina, Croatia, 1er aout
    - Vlado Kreslin

    Kulcha Festival, Perth, Australie, 21, 22 et 23 septembre

    Viktor Harbor Festival, Adelaide, Australie, 29-30 septembre (retransmission en direct sur Internet), 1er et 2 octobre
    - Vlado Kreslin et son groupe

    2001

    Festival Musica 2001, Brescia, juin

    Festival FOLKEST, Koper, 27 juillet

    2002

    Jazzland, Vienne (avec Hans Theessink), janvier

    Frankfurt, foire du livre (avec Blixa Bargeld)

    2003

    London, foire du livre (avec Allan de Botton)

    Stvanice Island, Prague,
    1er mai

    Leon Festival, Espagne,
    27 juin, Vlado Kreslin in Mali bogovi

     Films
    1986 Ljubezni Blanke Kolak (Jurjaševiè) musique
    1987 Korak èez - film TV (Šmid), musique de Martin Krpan
    1989 Nekdo drug (Vrhovec), role
    1994 Halgato (Mlakar) musique et role
    1988 Poredušov Janoš, film TV (Tomašiè) musique - Kreslin, Šuklar
     Livres
    1991

    Namesto koga roža cveti / Sonèek je in ti si skuštrana
    Vlado Kreslin / Zoran Predin
    Lokvanj et Založba M&M , 1991

    1999

    Besedila pesmi
    Vlado Kreslin
    Prevodi in kratek jezikovni vodiè
    Liedertexte.Übersetzung und kleiner Sprachführer
    Texti musicali.Traduzione e guida allo studio.
    Lyrics.Translation and learner's guide.
    Maison d'édition Drava, Klagenfurt et Maison de disques Èarna, Ljubljana,1999

     Theatre
    1988 Rocky Horror Picture show (O'Brien), dans le role de Riff Raff, ŠTUK Maribor et Cankarjev Dom
    1993 Jermanovo seme (Vezovišek), dans son propre role, Drama SNG, Maribor
    1996 Faust TV (Vezovišek), dans le role de Faust, Drama SNG, Maribor

     Les paroles de la chanson

    ON AIMERAIT

    On aimerait faire son temps
    Correctement, si possible,
    Debout, autant que possible, mélodieusement et a haute voix,
    Avec un sourire assez grand pour deux.

    Sans douleur, sans humiliation,
    Sans angoisse a l'aube,
    Sans faire, comme souvent, comme si de rien n'était !

    On aimerait aller au bout du chemin
    Avec élégance, autant que possible,
    En connaissant la route et son but,
    Sans chanceler.

    Et tous les regards viendraient du coeur,
    Droits a en rougir,
    Sans feindre, sans cacher qui tu es.

    On aimerait que le temps s'arrete parfois,
    En améliorant le monde,
    Pas trop vite et pas trop fort,
    En caressant quelque fleur.

    On est tous sur le départ,
    On est tous perdus dans la perspective,
    Et le soleil couchant,
    Comme nous,

    Tout petit, comme nous.

    Prevedla Dominique Cochard

     

    AU LIEU DE QUI LA ROSE FLERUIT

    Chez les cigognes parfois je m'endors
    Sous le brouillard suspendu
    En silence, seul, parmi elles,
    Juste un pied au-dessus d'eau.

    Puis un rayon transperce le noir
    Et les songes nous quittent
    Un marasme de nouveaux desirs
    S'envole vers le ciel.

    Au lieu de qui la rose fleurit?
    Au lieu de qui je suis, moi?
    Quelle est la peau au parfum le plus suave?
    Quelle chanson a besoin de ma voix?

    Mais si de l'herbe sur ma terre
    Un jour jaillit un bourgeon
    Aux uns, l'amertume du fiel,
    Aux autres, il donnera du miel

     

    Chez nous ce n'est pas possible

    Chez nous ce n'est pas possible
    ah, non non, chez nous c’est une chose exclue :
    qu’un arbre s’épanouisse et qu’il pousse
    haut a toucher le ciel

    Chez nous on s’en ne va pas au paradis,
    nous préférons un bon logis,
    une fois a l’étranger on pourrait casser l’image
    tellement soignée de cette exquise cage.

    Des lors abrités de ce monde,
    en bons convives et au ras de terre,
    une main en verse a une autre,
    tous freres et tous si bien réunis.

    Tout le monde est des nôtres,
    chacun connaît chacun,
    une main en verse a une autre,
    chez nous on se sent bien.

    Chez nous ça n'est pas possible (réf.)

    Nous préférons des besognes au pied,
    abattre l'arbre, rassemblés,
    car nous sommes le sous-bois, dans la foret
    c'est nous qui formons la majorité.

     

    prevedli Darja Fabjanèiè in Barbara Pogaènik
    traduit par Darja Fabjanèiè et Barbara Pogaènik

     

    J’ouvre la fenetre

    J’ouvre la fenetre pour vider les cendres encore,                                
    pour écouter tes pas qui sonnent la derniere fois
    J’inhale cette absence, j’expire ton odeur,                                          
    j’ t’expire a l’air libre, hors de mon cour
    pour écouter tes pas dont la nuit dévore le son.

    Y a-t-il encore des restes ou tout passe avec toi ?
    L’amour éternel, tout comme le coucher,
    tous les anneaux, meme les lettres, les photos,
    les vacances a deux avec un coin du ciel,
    y a-t-il quelque reste ou tout passe avec toi ?

    Le jour nouveau, ça ne se presse pas,                                                
    silence qui plane, la ville ne pleure pas
    Et a la main, je serre cette ceinture rouge
    Une nuit quelqu’un me l’a offerte                                                       
    C’était toi,                                                                                         
    C’était toi.

    J’ouvre la fenetre pour vider les cendres encore,
    pour écouter tes pas qui sonnent la derniere fois
    Ma derniere mélodie, je l’emporterais,
    a l’endroit ou jadis on ne jouait qu’a nous deux,
    et j’entendrais tes pas dans la nuit qui qui prend les amours.

    Le jour nouveau, ça ne se presse pas,                                                
    silence qui plane, la ville ne pleure pas
    Et a la main, je serre cette ceinture rouge
    Une nuit quelqu’un me l’a offerte                                                       
    C’était toi,                                                                                         
    C’était toi.

                           

    prevedli Darja Fabjanèiè in Barbara Pogaènik
    traduit par Darja Fabjanèiè et Barbara Pogaènik

    Hé ma belle viens avec moi

    Hé ma belle viens avec moi
    hé ma belle viens avec moi
    le long du fleuve dans ta robe toute neuve
    hé ma belle viens avec moi !

    La voila l’étoile qui scintille sur l’eau
    est-ce l’étoile qui scintille sur l’eau ?
    C’est la couronne coquette sur ta tres belle tete
    C’est pas l’étoile qui scintille sur l’eau.

    Réf. (Hé ma belle viens avec moi…)

    Est-ce la lune qui embrasse la rosée
    la lune qui embrasse la rosée ?
    Eh ben c'est nos deux silhouettes
    qui font des galipettes
    non pas la lune qui embrasse la rosée.

    Réf. (Hé ma belle viens avec moi…)

     

    prevedla Barbara Pogaènik
    traduit par Barbara Pogaènik

     

    Son moment qui arrive

    C’est le moment ou elle arrive,
    voila déja sa voix.
    Je referme les fenetres,
    je n’y crois pas,
    son époque, la voila.
    Son haleine est trop dense,
    elle me barre la voie,
    me saisit a la gorge.
    Je referme les fenetres, je n’y crois pas,
    La maudite,
    comme avant, le désir et la proie.

    Son moment qui arrive,
    sa saison qui est la.
    Son moment qui arrive,
    sa saison qui est la.

    Et ses doigts qu'elle glisse
    par la peau jusqu’en moi,
    elle me souffle au visage.
    Je referme les fenetres,
    elle me brule le regard,
    c’est son époque qui est la.

    Son moment qui arrive,
    sa saison qui est la.
    Son moment qui arrive,
    sa saison qui est la.

     

    traduit par Barbara Pogaènik
    prevedla Barbara Pogaènik


    Il est temps

    Soif des yeux troquée contre le sable,
    pour des briques vendu mon vrai visage,
    cinq cents metres carrés contre mon ombre,
    achetés les quelques chiens pour me distraire du vide.

    Et voila que j'habite cette maison,
    ma précieuse maison.
    J'ouvre la porte rien qu'aux commis
    pour délivrer mes provisions
    et emporter les déchets.

    Il est temps
    de savoir, ce qu'il vaut mieux –
    démeurer ou m'en aller?
    Il est temps
    de comprendre
    démeurer ou m'en aller.

    Un jour le treillage, j'en aurai marre,
    il se peut qu'un beau jour je fuie d'ici.
    La maison changera par le nouveau visage
    aux yeux pétillants et pleins d'espoir,
    rien que les chiens qui vont rester.

    Il est temps
    de savoir ce qu'il vaut mieux –
    démeurer ou m'en aller?
    C'est maintenant
    de savoir ce qu'il faut faire
    et ce qu'il faut pas.
    Oui, mais qui le dira,
    l'ombre au ciel le saura?

     

    traduit par Barbara Pogaènik
    prevedla Barbara Pogaènik


    Oiseau

    Rien qu’une fois rechante-moi,
    oiseau bariolé, sur ta bien-aimée
    qui ondoie dans les vagues du vent,
    qui s’admire dans l’eau de cristal.

    Rien qu’une fois, rechante-moi,
    l’oiseau bariolé, sur ma bien-aimée,
    comment ses sombres nuits sont douces
    par ton chant qui se réveille
    par la nuit, la clarté.

    Sur les eaux la
    chaque matin le jour se leve,
    fait le compte des vainqueurs
    et des victimes du reve.
    Sur les eaux-la,
    l’univers tourne toujours
    emporte les songes
    que tu as encouragés.

    Rien qu’une fois reparle-moi,
    tulipe blanche a l’eau toute sombre,
    dis-moi que chacune de tes pétales
    donne sa splendeur meme aux nuits
    pour tous ces chers
    qui sont partis.

    Sur les eaux la… (réf.)

     

    prevedli Darja Fabjanèiè in Barbara Pogaènik
    traduit par Darja Fabjanèiè et Barbara Pogaènik

     Slavic Angel

    "SLAVIC ANGEL"
    avec
    Gary Cowan
    Catherine Wilkening
    Dimitri Storoge
    &
    Vlado Kreslin

    2006 - 17 mn - Couleurs

    Apres une séléction hors-compétition au Festival Off-courts de
    Trouville, le film est présenté pour la premiere fois a Paris.

    Vous etes donc attendu le SAMEDI 16 SEPTEMBRE A PARTIR DE 19 H chez
    Antoine Voituriez au :
    13/15 rue des petites écuries
    75010 PARIS
    code: A7549
    Sous le porche a droite